Irlande,  Road-Trip,  Voyages

Sur la route de Loop Head à Dingle

Réveil au calme pour ce 4ème jour après une nuit plus que reposante au Glencarrig B&B près de Carrigaholt.
Au programme de la journée, Conor Pass, Slea Head Drive et pour finir Dingle.

Breakfast d’anthologie

Nous commençons la journée par un gargantuesque et excellent breakfast (le meilleur du séjour) composé d’une omelette aux champignons (oui oui dès le matin), d’oeufs brouillés ainsi que d’une compotée de fruits, un fromage blanc, 1 litre de bon café à la French Press et 1 litre de thé, des toasts avec du beurre maison et d’un soda bread (pain traditionnel irlandais, à base de poudre à lever – baking soda).

Après ce festin matinal, nous partons à regret, sous une pluie battante, et reprenons la route car un ferry nous attend pour la traversée de la Shannon River.

Le ferry

Cette traversée nous fait gagner quasiment 150km en évitant Limerick et toute la route côtière qui n’est pas très intéressante. Nous prenons le ferry à Killimer (11€, réservé la veille au soir sur nos smartphones), et après une traversée en ferry de 20 minutes, nous voilà à Talbert dans le comté du Kerry.
Nous prenons la grande route direction Tralee, l’objectif du jour étant la péninsule de Dingle. Pas grand chose d’intéressant à voir de ce côté avant la péninsule, nous traçons la route et profitons du trajet pour en apprendre un peu plus sur l’Histoire Irlandais (merci Le Routard!)

Péninsule de Dingle

C’est à partir de Tralee que débute réellement la péninsule de Dingle et nous décidons de la faire du Nord au Sud en passant par le point culminant de la péninsule et par la route de « montagne » : Conor Pass pour ensuite basculer sur Dingle.
La route longe la baie à partir de Tralee et nous nous arrêtons à Cloghane puis à Brandon, petit bourg paisible entre mer et montagne.

Il faut aller tout au bout de la petite route, une vue de dingue sur la baie vous attend !
N’oubliez pas de regarder derrière vous, la vue sur les « montagnes » de la péninsule (et des tonnes de moutons !) vaut le coup d’oeil.
Nous en profitons d’ailleurs pour faire (enfin !) notre premier shooting de moutons, qui se montrent plutôt coopératifs.

La vue sur les montagnes que nous allons affronter est splendide. Encore un endroit où l’on se sent loin de tout.
Après cette halte, nous attaquons la « montagne » avec Conor Pass.

Conor Pass

Culminant à 456m, cela en fait le col le plus haut d’Irlande (!). Même si on pourrait se dire que ce n’est rien comparé aux altitudes de chez nous, ici c’est une vraie montagne et on le ressent comme tel.
Si au début, la route est plutôt large, elle se ressert très rapidement pour devenir étroite, tout en longeant le vide.
Le croisement camping-car/voiture est périlleux, surtout pendant une portion de 300 mètres où ça devient quasi impossible… autant vous dire qu’on roule au ralenti.

Avant d’arriver au col, nous sommes intrigués par quelques voitures sur le bas côté.
On se gare et on commence à grimper/escalader entre les cailloux et un petit cours d’eau. Et après quelques 10 minutes d’escalade, nous arrivons à un lac de montagne situé dans un cirque, c’est grandiose.

Sans parler de la vue, un pur bonheur.

La descente est plus périlleuse et nous reprenons la route jusqu’au col après avoir croisé difficilement quelques campings-cars en sens inverse, la route est vraiment étroite, mieux vaut anticiper.
Nous arrivons au col et on se gare au petit parking. La vue est déjà dingue mais n’hésitez pas à grimper au dessus du parking pendant une quinzaine de minutes (jusqu’en haut du pré), OK c’est raide, OK, il y a du vent, mais ne vous contentez pas de la vue du parking, la vue est encore plus exceptionnelle d’en haut.

Un spectacle à 360°, et du vent !

D’un côté la vue sur la baie de Tralee et au loin le comté de Clare.
De l’autre la vue sur Dingle et la péninsule, même sur les Skellig Island que l’on devine au loin, c’est splendide. Même si le temps n’est pas avec nous, cela nous gâche rien au plaisir et au sentiment de liberté que peut créer un tel tableau.

Le temps se gâtant réellement, les nuages envahissant les sommets et le vent devenant assourdissant, nous décidons de reprendre la voiture.
La route descend gentiment, et sans difficulté sur 10 km puis nous arrivons à Dingle, notre étape du jour.
Mais avant de nous installer pour la nuit, nous décidons de découvrir la fameuse Slea Head Drive.

Slea Head Drive

Longue de 46km , cette route recommandée par tous les bons guides est un incontournable. C’est simple, après chaque virage, vous aurez envie de vous arrêter prendre une photo. Et même avec le temps maussade que l’on a eu, cela reste très impressionnant.

Une route en bord de falaise où les croisements sont parfois périlleux.

Le point le plus à l’Ouest de l’Irlande (et de l’Europe !)

Nous croisons quelques maisons par-ci, par-là, un flûtiste égaré, mais nous sommes réellement au bout du monde, ou plutôt de l’Europe (hors Islande)
C’est également une route où l’on recense de beaux lieux historiques tel que l’Oratoire de Gallarus (malheureusement payant) ou encore le fort de Dun Beag mais également quelques ruines.

Le ciel nous tombe sur la tête, plus nous avançons et plus le plafond nuageux baisse et nous décidons de regagner Dingle
Juste avant nous tombons sur une petite crique après Dunmore Head.
Plage, montagne, soleil, pluie, brouillard, vent, voilà ce que l’on peut voir en 1 seule journée en Irlande. Le vert des prairies apportent un peu de couleur sinon, nous serions en total noir&blanc.

Dingle

Retour à Dingle et découverte de notre hôtel : Dingle Marina Lodge. C’est un petit hôtel à taille humaine situé en face du port de Dingle à 5mn à pied du centre. Grand parking juste devant, pratique.
Chambre petite certes, mais confortable, joliment décorée, mignonne tout plein avec sa mansarde et sa vue sur le port.

Une petite pause café dans la chambre, bien méritée après la route d’aujourd’hui, et nous partons visiter la petite ville.
C’est une ville clairement touristique et vivante avec de belles maisons colorées, un petit centre ville pleins de pubs, de restaurants et de boutiques. Le village type de l’image irlandaise qu’on peut se faire.
Dingle est une halte idéale dans la Wild Atlantic Way. On ressent ici toute l’authenticité de l’Irlande avec ses pubs conviviaux.

Après avoir déambulé dans Dingle, nous nous arrêtons pour manger un fish&chips excellent au Adams Bar, un pub typique du centre.
Et pour conclure en beauté la soirée, un peu de musique irlandaise traditionnelle dans un des meilleurs spots de musique du coin : le O’Sullivan’s Courthouse Bar.

Petit conseil : les Irlandais mangent assez tôt, généralement vers 19h afin d’aller boire une bière juste après en écoutant un peu de musique traditionnelle dans les pubs, vers 21h30.

Alors oubliez l’apéro et allez plutôt boire un verre après manger car les places assises sont rares dans les pubs après 21h…bien que cela soit tout aussi agréable à écouter debout près du comptoir 😉

Petite balade nocturne

En passant par Murphy’s, célèbre glacier du coin où les glaces sont apparemment excellentes…malheureusement et compte tenu des 10 degrés de la journée, nous passons notre tour. Si vous y passez par beau temps, dites nous 🙂
Suite de notre balade et nous voici devant le Dolphin Shop avec sa façade atypique…Un dauphin en Irlande ? Et oui, depuis 1983, il a élu résidence dans le port de Dingle, ce qui en a fait la mascotte du coin.
De nombreuses compagnies de bateau font même des excursions en mer afin de le voir et il se montre quasiment à chaque fois.
Il a même sa statue qui trône sur le port.

Le brouillard tombe, les pubs s’alignent sur le chemin du retour à l’hôtel mais nous ne cédons pas à la tentation, nous devons nous reposer avant d’attaquer le lendemain le fameux Ring of Kerry. Une grosse journée nous attend…si la météo nous le permet…

Nos bonnes adresses du jour :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *